Recharger un VE, combien ça coûte ?

Tout le monde le dit : la recharge d’une voiture électrique, c’est moins cher qu’un plein de carburant. Oui mais combien ça coûte exactement ? Difficile à dire, selon le véhicule et la borne face à vous, la réponse varie beaucoup ! Delmonicos fait le point à ce sujet.

A – La facturation sur les bornes de recharge publiques

Le mode de facturation sur une borne de recharge publique n’est pas toujours le même.

En fonction de ce qu’a choisi l’aménageur de la borne, la facturation s’opère : au temps d’utilisation, au kWh délivré, selon un forfait, et parfois c’est un mix de ces 3 modes.

 

  • Au temps d’utilisation

Simple à comprendre : vous êtes facturé en fonction de la durée de votre recharge. Selon l’opérateur, l’unité de facturation sera la minute, une tranche de 15 minutes ou 1 heure.

La minute de recharge étant, par exemple, fixé à X centimes et vous rechargez Y minutes, multipliez X par Y pour connaitre le montant de l’addition.

 

  • Au kWh

C’est la méthode qui semble la plus « juste » et qui devrait devenir la norme sur toute les bornes. Chaque kWh d’énergie chargé dans votre véhicule est facturé.

Le kWh étant facturé X centimes et vous en avez chargé Y, multipliez à nouveau X par Y pour connaitre le montant de la facture.

 

  • Au forfait

Parfois encore, c’est un forfait qui est proposé : X euros la session de recharge par exemple.

Évidemment, c’est un cas de figure où celui qui n’a besoin que de 30% de batterie sera lésé car il payera autant que le conducteur rechargeant 70% de sa batterie.

 

  • Un mix des 3

XX euros pour débuter la session, puis XX euros le kWh, et finalement XX euros selon le temps d’utilisation de la borne, vous l’aurez compris : c’est un mix de ces tarifications qui est en vigueur.

 

 

!! Attention aux tarifications en « heures pleines » et en « heures creuses » (la nuit) qui peuvent aussi faire varier le prix de la recharge.

 

 

B – La puissance des bornes de recharge publiques

Toutes les bornes ne se valent pas en termes de puissance. Celle-ci varie de 3,7 kW à 350 kW, depuis les bornes dites « lentes », jusqu’aux fameux « superchargeur. »

Leur puissance se distingue notamment du fait qu’elles proposent un type de courant plutôt qu’un autre, c’est-à-dire du courant alternatif ou du courant continu.

 

  • Courant alternatif ?

La puissance des bornes de courant alternatif s’échelonne quant à elle de 3,7kW à 43 kW. Elles sont donc moins puissantes, ce sont d’ailleurs certaines des bornes dites domestiques. En effet, le courant alternatif est celui qui parcourt votre habitation.

 

  • Courant continu ?

La puissance des bornes en courant continu s’échelonne de 25kW à 350kW. C’est dans cette catégorie que l’on retrouve notamment les superchargeurs. Un accès direct à la batterie leur permet d’injecter une quantité plus importante de courant dans un temps plus court.

 

  • Plus puissant donc plus cher ?

Vous pensez que plus la puissance est élevée, plus l’addition sera salée ? C’est souvent le cas, mais ce n’est pas une vérité éternelle ! De nombreux cas de figure sont contre-intuitifs : vous trouverez des bornes peu puissantes dont le prix s’avère finalement plus élevé que des bornes très puissantes. Encore une fois, il difficile de se prononcer définitivement car cela dépend de la tarification en vigueur sur la borne.

C – Les caractéristiques de son véhicule

Pour connaitre/définir le prix d’une recharge, il faut aussi avoir à l’esprit certaines informations sur votre voiture électrique… et quelques bons réflexes !

 

  • La capacité de stockage de votre batterie

Évidemment, pour anticiper le prix d’une recharge, notamment face à une borne qui facture au kWh, il faut connaitre la capacité de stockage de sa batterie. Selon le nombre de kWh qu’il faudra pour remplir votre batterie et selon le prix auquel le kWh est facturé, vous aurez une bonne idée du prix final.

 

Attention, le chargement d’une batterie n’est pas linéaire. Autrement dit, il faut autant de temps pour charger celle-ci de 80 à 100% que de 20 à 80%.

Bon à savoir pour faire baisser l’addition, notamment face à une borne qui facture la charge à la minute !

 

  • La puissance du chargeur embarqué de votre véhicule. (OBC On Board Charger)

Cette donnée figure dans le manuel d’utilisation de votre voiture ou sur la fiche technique en ligne. Pourquoi cette donnée est-elle si importante ? C’est le chargeur embarqué qui va permettre la recharge de votre batterie en convertissant le courant alternatif du réseau, issu de la borne, en courant continu. Pour rappel, on ne sait stocker que le courant continu dans les batteries. C’est son rôle principal, mais pas que. Il va permettre d’optimiser la charge de votre batterie tout en assurant sa protection. Pour finir, c’est lui qui conditionne la durée de charge de votre véhicule et ce en fonction de la puissance de la borne. Car faire correspondre la puissance du convertisseur et celle de la borne de recharge permet d’anticiper sur le prix que vous allez payer. En effet, vous profiterez pleinement de la puissance de la borne, optimiserez la vitesse de charge et vous ferez donc des économies.

D- La surfacturation liée aux multiples intervenants sur les bornes.

Attention, le tarif affiché sur la borne n’est pas toujours des plus explicites. En effet, au-delà de ce qu’annonce l’aménageur de la borne, son propriétaire en somme, des surcoûts liés à l’intervention d’acteurs tiers peuvent s’ajouter.

Le gestionnaire de la borne, aussi appelé opérateur, le fournisseur d’accès dont l’abonnement vous permet de vous charger, ou bien encore les agrégateurs qui font la liaison entre les deux acteurs précédents facturent leur service. Voilà pourquoi certains utilisateurs voient l’addition s’avérée plus salée que ce qui était prévu au départ.

 

Pour en savoir plus sur la chaîne des exploitants au sein des bornes de recharge publiques, nous vous invitons à lire ce contenu que nous avons rédigé à ce sujet :  lien vers l’article précédent

 

Vous l’aurez compris, si l’on peut dire qu’une recharge électrique est généralement moins chère qu’un plein de carburant, il n’est cependant pas évident d’en dessiner le prix moyen.

Au moins 4 paramètres aléatoires entrent en compte :

  • les caractéristiques de votre batterie
  • la puissance de la borne
  • la tarification en vigueur
  • les surcoûts possibles, liés à l’intervention d’exploitants tiers sur la borne.

 

Delmonicos est né de ce constat. Notre but est d’une de simplifier l’accès et l’expérience-utilisateur face aux bornes de recharge publiques, mais également de proposer une transparence tarifaire totale. Grâce à notre solution Delmonicos Inside, vous pourrez recharger votre véhicule électrique aussi simplement que dans une station-service avec un véhicule thermique.

 

Attention, le tarif affiché sur la borne n’est pas toujours des plus explicites. En effet, au-delà de ce qu’annonce l’aménageur de la borne, son propriétaire en somme, des surcoûts liés à l’intervention d’acteurs tiers peuvent s’ajouter. Le gestionnaire de la borne, aussi appelé opérateur, le fournisseur d’accès dont l’abonnement vous permet de vous charger, ou bien encore les agrégateurs qui font la liaison entre les deux acteurs précédents facturent leur service. Nous détaillerons cette chaîne d’intervenant dans un prochain contenu, pour mieux comprendre ce qu’il se passe « dans chaque borne de recharge ». Mais voilà pourquoi certains utilisateurs voient l’addition s’avérée plus salée que ce qui était prévu au départ.